NEA/COM(2017)2
Paris, le 18 mai 2017
English

L’AGENCE DE L’OCDE POUR L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE (AEN)
ACCUEILLE DEUX NOUVEAUX PAYS MEMBRES

Le 17 mai 2017, sur recommandation du Comité de direction de l’énergie nucléaire, le Conseil de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a invité la République argentine et la Roumanie à devenir membres à part entière de l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) et de sa Banque de données. Ces adhésions seront officialisées par échange de lettres entre chaque pays et le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, en juin 2017.

« Nous nous félicitons de l’entrée de l’Argentine et de la Roumanie au sein de l’AEN, ce qui témoigne de la coopération croissante entre ces deux pays et l’OCDE, ainsi que de leur engagement à appliquer les meilleures pratiques dans le domaine de l’énergie nucléaire », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría. « L’Agence bénéficiera également de l’expérience que l’Argentine et la Roumanie pourront apporter aux autres pays membres en matière de technologie et de sûreté nucléaires. ».

Dans le cadre de leurs politiques énergétiques nationales, l’Argentine et la Roumanie sont toutes deux actives dans le domaine de l’énergie nucléaire et sont dotées de capacités de recherche significatives. Elles partagent les mêmes valeurs que les pays membres de l’AEN, notamment en ce qui concerne la sûreté nucléaire. Les deux pays ont déjà des relations bien établies avec l’Agence.

L’adhésion de l’Argentine et de la Roumanie à l’AEN sera bénéfique, tant pour ces deux pays que pour les membres de l’Agence, notamment du point de vue du savoir‑faire et des activités de recherche dans le domaine de la technologie des réacteurs à eau lourde pressurisée. Des synergies devraient également se faire jour dans le cadre des activités consacrées à la conception des marchés de l’électricité, à la gestion des déchets de haute activité et aux infrastructures de recherche scientifique. Ces deux pays bénéficieront du partage des données nucléaires, des évaluations comparatives assurées en continu et des expériences dans le domaine de l’implication des parties prenantes par les groupes de travail et les comités de l’AEN.

« Nous nous réjouissons que l’Argentine et la Roumanie rejoignent la famille de l’AEN pour participer aux collaborations liées à l’application des sciences et techniques nucléaires, mais aussi pour prendre part à la réflexion globale sur un mix énergétique garantissant une sécurité d’approvisionnement en énergie et satisfaisant nos objectifs économiques, sociaux et environnementaux », a déclaré le Directeur général de l’AEN, William D. Magwood IV.

Notes de contexte à l'attention des rédacteurs :

L’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) est une agence intergouvernementale qui opère dans le cadre de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Elle facilite la coopération entre les pays dotés d’infrastructures et de technologies nucléaires avancées afin de favoriser l’excellence dans les domaines de la sûreté, des sciences et des technologies nucléaires, ainsi que sur les questions environnementales, économiques et juridiques connexes. L’AEN a pour mission d’aider ses pays membres à maintenir et à approfondir, par l’intermédiaire de la coopération internationale, les bases scientifiques, technologiques et juridiques indispensables à une utilisation sûre, respectueuse de l’environnement et économique de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. Elle s’emploie à fournir des évaluations faisant autorité et à dégager des convergences de vues sur des questions importantes, qui serviront aux gouvernements à définir leur politique nucléaire, et contribueront aux analyses plus générales de l’OCDE concernant des aspects tels que l’énergie et le développement durable des économies bas carbone. Avec l'Argentine et la Roumanie, la communauté de l’AEN rassemblera 33 pays qui coopèrent en partageant la recherche, en construisant du consensus entre les experts et en développant les meilleures pratiques.


Contact presse :

Nous écrire : 
Nous suivre : @OECD_NEA

L'AEN réunit 31 pays membres. L'AEN a pour mission d'aider ses pays membres à maintenir et à approfondir, par l'intermédiaire de la coopération internationale, les bases scientifiques, technologiques et juridiques indispensables à une utilisation sûre, respectueuse de l'environnement et économique de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques. Elle s'emploie à fournir des évaluations faisant autorité et à dégager des convergences de vues sur des questions importantes, qui serviront aux gouvernements à définir leur politique nucléaire, et contribueront aux analyses plus générales de l'OCDE concernant des aspects tels que l'énergie et le développement durable des économies bas carbone.