Mandats et structures de l'AEN


Groupe d’experts sur l’utilisation de la robotique et de systèmes de téléintervention dans l’aval du cycle du combustible nucléaire (EGRRS)

Président(s) : Rustam STOLKIN, Royaume-Uni
Secrétaire :  Martin BRANDAUER
(martin.brandauer@oecd-nea.org)
Vice-Président(s) : Michael KNAACK, Allemagne
Philippe GARREC, France
Alexandr LOPOTA, Russie
Anders LABBA, Suède
Membre(s) :Tous les pays membres de l'AEN
Participant(s) à part entière : Commission européenne
En vertu des Statuts de l'AEN
Observateur(s)(Organisation Internationale) : Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)
Par accord
Date de création :15 novembre 2019
Fin de mandat :14 novembre 2021

Mandat (Document(s) de référence) :

Mandat (Extrait) :

Extrait du document [NEA/RWM(2019)10/FINAL]

[...]

Mandat:

Le Groupe d’experts sur l’utilisation de la robotique et de systèmes de téléintervention dans l’aval du cycle du combustible nucléaire (EGRRS) est créé pour aider les pays membres à optimiser le développement de leurs programmes nationaux de gestion des déchets radioactifs et de démantèlement grâce à l’application de la robotique et de systèmes de téléintervention. Le mandat relatif à une initiative de soutien de l’application de SRT dans les activités de l’aval du cycle du combustible [NEA/RWM(2019)3] a été examiné par le RWMC à sa 52e session plénière, le 19 avril 2019.

L’EGRRS conseillera les pays membres (sous la houlette du RWMC et du CDLM) sur les questions prioritaires ou nouvelles qui touchent à la formulation de démarches stratégiques de facilitation du déploiement de SRT dans le cadre de la gestion des déchets radioactifs, du démantèlement et des situations historiques, à l’échelon national comme à l’échelon international.

L’EGRRS aidera aussi les pays membres de l’AEN à favoriser une plus large application des SRT au bénéfice du progrès des connaissances scientifiques et techniques. Ses missions seront les suivantes :

Au premier stade de ses travaux, l’EGRRS s’attachera à faire un état des lieux de l’application des SRT et à recenser et analyser les déterminants de leur application. Il identifiera les grandes orientations à suivre pour l’élaboration de recommandations à l’intention des pays membres, dressera la liste des questions (table des matières des documents à paraître) à examiner, et en rendra compte au RWMC et au CDLM à leur(s) réunion(s) conjointe(s).

Au stade suivant, l’EGRRS formulera et publiera ses recommandations. Il élaborera les normes et approches nécessaires et les proposera à toutes les parties intéressées en vue de leur mise en œuvre.

Le retour d’expérience de l’EGRRS et les approches qu’il aura retenues pourront être utiles à d’autres domaines du secteur nucléaire que celui de l’aval du cycle du combustible : activités du cycle du combustible, exploitation et sûreté des centrales nucléaires, entreprises du secteur de la radiochimie, projets scientifiques, entre autres.