Nuclear Energy Data 2020 / Données sur l'énergie nucléaire 2020

Adobe Acrobat PDF Document - on 3/12/21 at 3:04 PM
- Adobe Acrobat PDF Document on 3/5/21 at 4:37 PM

Nuclear Energy Data is the Nuclear Energy Agency’s annual compilation of statistics and country reports documenting nuclear power status in NEA member countries and in the OECD area. Information provided by governments includes statistics on total electricity produced by all sources and by nuclear power, fuel cycle capacities and requirements, and projections to 2040, where available. Country reports summarise energy policies, updates of the status in nuclear energy programmes and fuel cycle developments.

In 2020, the COVID-19 pandemic has highlighted the importance of electricity security in modern societies. Although the long-term implications for electricity generation are difficult to assess, during the crisis nuclear power continued to support the security of supply and has been, together with renewables, one of the most resilient electricity sources. In 2019, nuclear power continued to supply significant amounts of low carbon baseload electricity, despite strong competition from low-cost fossil fuels and renewable energy sources. Governments committed to having nuclear power in the energy mix advanced plans for developing or increasing nuclear generating capacity, with the preparation of new build projects making progress in countries such as Finland, Hungary, Turkey, the United Kingdom and Russia. Further details on these and other developments are provided in the publication’s numerous tables, graphs and country reports.

Les Données sur l’énergie nucléaire, compilation annuelle de statistiques et de rapports nationaux préparée par l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire, présentent la situation de l’énergie nucléaire dans les pays membres de l’AEN et dans la zone de l’OCDE. Les informations communiquées par les gouvernements comprennent des statistiques sur la production d’électricité totale et nucléaire, les capacités et les besoins du cycle du combustible et, lorsqu’elles sont disponibles, des projections jusqu’en 2040. Les rapports nationaux proposent une synthèse des politiques énergétiques, de la situation des programmes électronucléaires et des évolutions du cycle du combustible.

En 2020, la pandémie de COVID-19 a mis en avant l’importance de la sécurité de l’approvisionnement en électricité dans nos sociétés modernes. S’il est difficile d’évaluer les conséquences à long terme sur la production d’électricité, on observe que, pendant la crise, l’énergie nucléaire a continué de soutenir la sécurité d’approvisionnement et demeure, avec les renouvelables, l’une des sources d’électricité les plus résilientes. En 2019, les centrales nucléaires ont continué de fournir de grandes quantités d’électricité en base faiblement carbonée, et ce dans un contexte de forte concurrence avec les combustibles fossiles bon marché et les énergies renouvelables. Les pays décidés à inclure ou conserver le nucléaire dans leur bouquet énergétique ont poursuivi leurs projets de déploiement ou d’augmentation de leur puissance nucléaire installée. Ainsi, des projets de construction progressent en Finlande, en Hongrie, au Royaume-Uni, en Russie et en Turquie. De plus amples informations sur ces évolutions et d’autres développements sont fournies dans les nombreux tableaux, graphiques et rapports nationaux que contient cet ouvrage.